2017

Le renforcement des capacités des personnels de la Chambre des Comptes à l’extérieur s’est réalisé à travers la participation au séminaire professionnel de l’Association des Institutions Supérieures de Contrôle ayant en commun l’Usage du Français (AISCCUF) à Dakar au Sénégal.

La participation de la Chambre des Comptes au séminaire professionnel de l’AISCCUF au Sénégal
Ce séminaire, qui  portait sur les enjeux de nouvelles normes ISSAI (International Standards of State Audit Institutions, s’est déroulé les 28 et 29 juin 2017 à Dakar.  La Chambre des Comptes y était représentée par son président et un Conseiller Maître.

la transposition des normes est un processus qui résulte d’un effort de sensibilisation, de pédagogie et de formation.

2016

PARTICIPATION AU CYCLE DE FORMATION DE L’ASSOCIATION DES INSTITUTIONS SUPERIEURES DE CONTROLE AYANT EN COMMUN L’USAGE DU FRANÇAIS (AISCCUF)

Sur invitation du Secrétariat Général de l’AISCCUF, le Président de la Chambre des Comptes et un Président de section ont pris part, du 30 mai au 03 juin 2016 au Maroc, à un séminaire de formation organisé par cette institution, avec l’appui de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), du Programme d’Appui au Commerce et à l’Intégration Régionale (PACIR) et du Pôle « Stratégie de Développement et Finances » de Dakar.

a)Le  cycle de formation sur la réussite de l’installation d’une Institution Supérieure de Contrôle Externe au service de l’intérêt général 

Consacré spécialement à l’application des Directives UEMOA et CEMAC, ce cycle de formation s’est tenu du 30 mai au 1er juin 2016 et ses travaux ont été nourris  par cinq exposés, des tables rondes et des travaux en atelier.

b)Le cycle de formation relatif à la répression des fautes de gestion en droit public financier : la discipline budgétaire et financière 

Le deuxième cycle de formation portant sur la thématique relative à la répression des fautes de gestion en droit public financier s’est déroulé du 1er au 03 juin 2016

2015

La coopération internationale s’est traduite en 2015 par la participation  de la Chambre des Comptes à deux (02) séminaires à l’étranger, à l’Assemblée Générale de l’Association des Institutions Supérieures de Contrôle ayant en Commun l’Usage du Français (AISCCUF) à Bruxelles Belgique.

Paragraphe 1. Participation aux séminaires à l’étranger

Les membres de la Chambre des Comptes ont participé à deux (02) séminaires de renforcement des capacités à l’étranger, le premier portant sur « les normes comptables de l’Etat et la comptabilité en droits constatés » et le second sur « le contrôle budgétaire et la performance de la dépense publique.

1 – Séminaire régional sur les normes comptables de l’Etat et la comptabilité en droits constatés.

 Organisé par le Centre Régional d’Assistance Technique pour l’Afrique Centrale (AFRITAC), ce séminaire s’est déroulé du 20 au 24 avril 2015 à Brazzaville, capitale de la République du Congo.

2 – le séminaire régional sur le contrôle budgétaire et la performance de la dépense publique Organisé par AFRITAC, ce séminaire s’est tenu du lundi 12 au vendredi 16 octobre 2015 à Libreville, Gabon.

Il a regroupé vingt (20) cadres venus de différentes administrations du Burundi, du Cameroun, du Congo Brazzaville, du Gabon, de la Guinée Equatoriale, de la République Démocratique du Congo et du Tchad.

Paragraphe 2.  La participation à l’Assemblée générale de l’Association des Institutions Supérieures de Contrôle ayant en Commun l’Usage du Français (AISCCUF)         

Du 5 au 6 novembre 2015, une délégation de la Chambre des Comptes de la Cour Suprême du Cameroun conduite par son Président et composée d’un Conseiller Maître et d’un Administrateur des greffes a participé à Bruxelles en Belgique à la septième assemblée générale de l’Association des Institutions Supérieures de Contrôle ayant en Commun l’Usage du Français (AISCCUF).

1 – Les questions administratives et statutaires 

La 7ème Assemblée générale de l’AISCCUF a admis la Chambre des Comptes de la Cour Suprême du Cameroun, auparavant membre observateur,  comme  membre à part entière de cette institution.

Le Contrôle Supérieur de l’Etat du Cameroun étant déjà membre, cette admission de la Chambre des Comptes emporte de fait l’existence de deux représentants d’un même Etat, situation inédite pour laquelle le Bureau de l’AISCCUF entend mener une réflexion à partir de 2017.

2 – Les tables rondes sur le thème «  l’indépendance et la transparence au service des démocraties contemporaines »

Deux tables rondes portant sur les sous-thèmes ci-après, ont meublé les travaux de la 7ème Assemblée Générale :

    • les spécificités des ISC : l’articulation entre le contrôle externe et le contrôle interne de la gestion publique ;
    • les suites données aux travaux des ISC, notamment grâce à leurs pouvoirs de sanction.